Savourez Singapour à travers sa population

Savourez Singapour à travers sa population

12 mars 2019 0 Par admin

Êtes-vous de ces voyageurs dont le principal objectif en voyageant est de faire le plus de rencontres possibles ? Bien sûr, voyager, c’est aussi voir des endroits insolites, admirer une faune et une flore inexistante ailleurs, endémique et de toute beauté, lézarder au soleil sur de belles plages de sable blanc que l’on croirait irréelles, tant c’est sublime, et faire des activités auxquelles on n’a pas droit chez soi.

Les avantages de voyager

Oui, voyager permet de multiples possibilités que l’on ne peut que rêver tant qu’on reste dans son pays. Mais pour bon nombre de voyageurs, voyager, c’est surtout faire connaissance avec les locaux, mieux connaître la population et ses traditions, entrer en contact avec eux. Le côté relationnel, culturel prime sur le reste pour certains, car ils sont curieux, et désireux, de communiquer avec le plus de personnes possibles, afin de mieux apprécier leurs mœurs, leurs us et coutumes. Si vous faites partie de ce type de voyageurs, peut-être seriez-vous intéressé par la population de Singapour. Car elle possède des particularités qui méritent qu’on s’y attarde, la richesse de sa culture est telle que chaque jour de votre séjour vous permettra d’en connaître un pan.

Aperçu de la population singapourienne

Avant même que vous ne mettiez les pieds à Singapour, nous allons vous donner un avant-goût de sa population, ce qui vous préparera pour votre séjour. Que devez-vous savoir à ce sujet ? La population singapourienne est un véritable hommage au multiculturalisme, c’est un fait. Cette cité-Etat possède certes une identité nationale très forte mais elle a su accepter en son sein de nombreux étrangers venus des quatre coins de la planète. Les dernières données montrent que les deux tiers des résidents sont des citoyens singapouriens et le reste est constitué d’étrangers. Aussi, vous n’allez pas vous sentir isolé ou regardé de travers là-bas, le melting-pot est roi dans cette cité-Etat. Par ailleurs, pour abonder encore plus dans le sens de l’immigration, le gouvernement projette d’accueillir dans les 100 000 d’étrangers sur ses terres, dans le cadre professionnel s’entend. Certes, ce ne sont pas tous les Singapouriens qui sont enchantés de cette décision mais ce que vous devez retenir, c’est que l’étranger que vous êtes n’avez rien à craindre d’un séjour dans cette merveilleuse île.

Les origines

En fait, en 1819, lorsque Raffles débarque à Singapour, une population au nombre d’un millier environ vivait déjà là. La plupart appartient à des ethnies malaises, d’autres sont d’origine chinoise. Le principal village abritant le plus de monde se trouvait sur les rives de la rivière Singapour et à côté vivaient des Chinois. Vers l’embouchure de la rivière Kallang habitaient des Malais. Tout cela nous fait comprendre que durant la période coloniale, Singapour se caractérisait déjà par l’hétérogénéité de ses populations. Certes, tout les séparait à l’époque, aussi bien la religion que les cultures, les valeurs et tout le reste. Mais ils parvenaient tout de même à éviter les conflits et à cohabiter plus ou moins en paix, tant que chaque communauté restait au sein de la zone qui lui était attribuée. De toute façon, la majorité de ces populations était à Singapour uniquement pour gagner leur vie, et une fois que l’un ou l’autre amassait assez d’argent, il repartait vers son pays natal. Vous en apprendrez beaucoup dans les archives de l’île et votre lecture sera des plus passionnantes.

La présence des Occidentaux

En terme de nombre, les Occidentaux, dont les Européens, les Britanniques et les Américains, n’ont jamais été supérieurs à Singapour jusqu’à l’autonomie de l’île. Si ce groupe représentait moins de 4 % de la population en 1931, il occupait plus de 40 % des emplois dans le domaine des services, dans les 20,5 % dans le commerce et la finance et presque autant dans l’administration publique et la Défense. Mais même au sein de ce groupe, il y eut une élite, la crème de la société qui était bien en-dessus du reste. Aujourd’hui encore, vous verrez des Occidentaux pratiquement partout où vous irez dans l’île, leur présence vous rassurerait peut-être.

Ce que sont les Peranakan

Peranakan est un mot malais signifiant « né localement », et de nos jours, ce terme s’applique aux descendants des commerçants chinois et indiens qui se sont mariés à des indigènes. Ces personnes ont emprunté la culture malaise, aussi bien dans les tenues vestimentaires que la langue et la gastronomie. En fait, on peut dire que les Peranakan sont issus de 3 cultures : chinoise, malaise et britannique. La culture peranakan était sur le point de disparaître mais depuis les années 80, des efforts ont été fournis pour la préserver, et en l’an 2008, le musée Peranakan a vu le jour. Surtout, faites-y un tour, et puis, informez-vous sur les pièces de théâtre qui mettent en valeur la culture peranakan, c’est très enrichissant.