Aides pour les voyageurs handicapés

Aides pour les voyageurs handicapés

4 avril 2019 0 Par admin

Depuis que la loi du 1er janvier 2006 est entrée en vigueur, il existe de plus en plus d’associations qui soutiennent les personnes handicapées dans leur désir naturel de voyager. Ces associations travaillent étroitement avec des centres de vacances adaptés qui proposent toutes sortes de séjours dédiés.

Un encadrement de qualité et de plus en plus étoffée

Les personnes handicapées peuvent ainsi choisir différentes activités durant leur séjour : activités sportives, culturelles, artistiques, sorties et visites de sites touristiques, et autres loisirs encore. L’Union nationale pour l’accès des handicapés aux loisirs ou UNAHL par exemple, chapeaute environ 20 associations qui, toutes, proposent et offrent des lieux de vacances pour handicapés. Elle a même mis en place un « Fonds d’aide individualisé » en vue de soutenir les voyageurs handicapés. Ce fonds consiste à obtenir des collectivités locales telles que les conseils généraux et les mairies une contribution financière pour les séjours des personnes handicapées. L’Union nationale des associations de parents et amis de personnes handicapées mentales ou UNAPEI conçoit un annuaire des séjours ou activités individuelles et collectives, adaptées ou non pour les handicapés.

Pour des vacances moins chères

Les voyageurs handicapés reçoivent aide financière pour payer leurs frais de vacances. Ces aides peuvent prendre la forme de chèques de vacances, de bons vacances etc. Leur montant dépend exclusivement des ressources financières existantes. Par exemple, le fonds initié par L’UNAHL assure uniquement la prise en charge du surcoût financier dû au handicap du voyageur. Mais cette aide n’est pas négligeable car bien souvent, elle couvre la moitié du coût total des vacances d’un handicapé. Pour en bénéficier, en tout cas, pour savoir s’il est possible d’en bénéficier, le voyageur handicapé doit demander des renseignements auprès de l’organisme de vacances. Mais il y a aussi les bons vacances des CAF, accordés aux familles allocataires sur la base de leurs ressources financières. Cela suppose que le montant accordé peut varier d’une famille à une autre et sera également en fonction de la durée du séjour. Mais les familles peuvent utiliser ces bons soit pour des vacances collectives, soit pour des vacances individuelles. Dans le cas des vacances collectives, l’aide est versée directement à l’organisme organisateur, mais dans le cas d’un séjour individuel, elle peut être remise en main propre à la famille.

D’autres informations utiles

Ce qu’il faut savoir sur les chèques vacances, c’est qu’il s’agit d’un moyen pour aider un handicapé désirant voyager à réaliser ses rêves. Mais ces chèques paieront seulement ses dépenses effectuées dans le cadre de ses vacances sur le territoire français. Un chèque sert de paiement pour le transport, les repas, l’hébergement, les activités de loisirs proposées par des voyagistes, des restaurants, des campings etc. Toutefois, pour les familles aux moyens très modestes, la CAF peut accorder des prêts sans intérêts ou des fonds de secours. Par ailleurs, les Centres communaux d’action sociale ou CCAS peut également apporter une aide financière sur la base d’une enquête réalisée par une assistante sociale auprès de la famille demanderesse.